L’association Reflet 31 propose depuis mars un « Cercle de recherche d’emploi » destiné à recréer des liens entre le participant et l’entreprise. Détail de l’action par son animatrice, Sofia Lachkar.

Quels sont les objectifs de cet atelier ?
Casser les représentations que peuvent avoir les participants sur les entreprises afin de les mettre en phase avec les exigences du marché du travail. Tous les employeurs ne sont pas des ennemis, mais ils ne sont pas là non plus pour faire du social. D’où l’importance de connaître et de s’approprier les savoirs-êtres en entreprise, notamment en terme de comportement au travail.

À qui vous adressez-vous ?
Aux personnes qui ne sont plus en phase avec le monde économique en général. Un public relativement autonome, mais isolé, qui a besoin de la dynamique du collectif et d’un encadrement sécurisant.

Comment se déroule cet atelier ?
Au minimum une rencontre de trois heures par semaine où chacun travaille sur son propre parcours, ce qui permet d’individualiser les séances. Nous faisons preuve d’une grande souplesse en s’adaptant au rythme des personnes. Cela débute quasiment à chaque fois par la présentation par un participant d’un dispositif ou d’un projet en lien avec son secteur d’activité ou sa recherche d’emploi. Nous insistons aussi sur la prise de parole pour leur réapprendre à s’exprimer en public. Mais attention, il ne s’agit nullement d’un groupe de parole mais bien d’un groupe de travail en co-animation.

Qu’attendez-vous comme retombées pour les participants ?
Pouvoir transformer leur colère et leurs sentiments d’injustice en force positive. Qu’ils recréent du lien avec l’entreprise par une meilleure connaissance de son univers et par l’acquisition d’une nouvelle confiance en eux.

Shares
Share This