Le PLIE a organisé une Information Collective pour offrir aux Participants et Référents présents la possibilité d’échanger en direct avec la Direction Petite Enfance de la Mairie de Toulouse. L’objectif étant de découvrir l’organisation de ce service municipal, d’en connaitre les règles et d’obtenir quelques clés pour se positionner sur les postes à pourvoir.

Les enjeux de cet échange

« Les métiers de la Petite Enfance recrutent et cela attire du monde. Encore plus lorsque l’employeur potentiel est la Mairie de Toulouse ».

C’est avec beaucoup de pédagogie et de bienveillance qu’une Coordinatrice de la Direction Petite enfance, accompagnée d’une Directrice de halte-garderie et d’une Infirmière puéricultrice, référente sanitaire au sein de cette Direction de la Mairie de Toulouse, ont expliqué avec précision le fonctionnement des différents modes de gardes pour les enfants de 0 à 3 ans. Elles ont aussi librement abordé ce qu’elles attendent en matière de compétences et de connaissances au vue de la responsabilité de travailler au contact des tout petits.

La principale attente des participants était d’en savoir plus sur les recrutements à venir pour les postes contractuels (CDD) d’Agent Petite Enfance et Agent Technique. Les représentantes de la Direction Petite Enfance ont également été très attentives aux questions des référents ainsi qu’à certaines situations personnelles.

Le projet toulousain d’accueil des jeunes enfants détaillé


Nos trois interlocutrices ont vraiment bien présenté les différents modes de garde possibles au sein des structures municipales en dévoilant des conseils pratiques qui seront fort utiles aux participants présents souhaitant candidater.

Le profil des professionnels de la Petite Enfance : une gestion très humaine mais pas que..

Sans rentrer dans le détail de chacun des métiers existants, elles ont parfaitement abordé le sujet avec une vue d’ensemble pour bien mettre en valeur les qualités requises et les responsabilités attendues sur les postes à pourvoir, tout comme l’importance du liant nécessaire entre les métiers. Pour celui ou celle qui entend bien, ce point là dévoilait un peu plus ce à quoi peut ressembler « une bonne candidature ».

Ce que nous devons retenir, c’est que chaque professionnel a un rôle bien défini et que tous travaillent autour d’un projet commun. Celui-ci ne s’arrête pas aux portes des établissements et inclue également les familles.
Quel que soit le métier abordé, c’est une responsabilité énorme que de travailler dans cet univers rempli de procédures lourdes, que ce soit pour l’hygiène, la sécurité ou l’éducatif.

AVOIR DES ENFANTS N’EST PAS N’EST PAS UNE SITUATION SUFFISANTE. ON EST À UNE AUTRE PLACE QUE CELLE DU PARENT !!

Les étapes du recrutement… enfin !

Cette partie de l’échange était tellement enrichissante que la question des salaires n’a même pas été abordée 🙂 Tous les participants – ou plutôt les participantes – ont eu la chance de découvrir en détail les procédures de recrutement de la Mairie de Toulouse pour les postes à pourvoir (CDD contractuels Agent Petite Enfance et Agent Technique) :

– Une première phase dite administrative voit un référent Direction Petite Enfance au sein même de la Direction des Ressources Humaines de la Ville présélectionner les candidatures en fonction de critères précis.

– Une seconde phase, pour celles et ceux ayant passé ce cap, consiste à se présenter devant un jury mixte, constitué d’un Responsable RH de la Direction Petite Enfance, d’un Coordinateur, d’un Responsable de structure et de la Directrice Petite Enfance.

Outre les échanges attendus sur les compétences, diplômes et connaissances, la Coordinatrice Petite Enfance présente a bien insisté sur les valeurs, la connaissance de l’environnement de travail et le cadre institutionnel.

Au bout de cet échange, on retiendra également que recruter les bonnes personnes représente aussi une pression énorme pour la Direction Petite Enfance. C’est un enjeu capital de ne pas se tromper et de fidéliser les nouveaux collaborateurs. Et durant ces deux heures d’échanges, chaque point abordé a fait l’objet d’un rappel essentiel : celui d’avoir conscience de travailler avec ou au contact de très jeunes enfants de 0 à 3 ans.

Shares
Share This